Y-a-t-il vraiment de quoi être fier, plastronner ou pavaner quand on ressemble à un pou ?
Sûrement pas…

Qui oserait affirmer avec force n’avoir changé d’avis ? Qui aurait le front de soutenir n’avoir jamais changé d’opinion ? Et surtout qui, de nos politiciens de tous bords, élus, gouvernants, croirait-on s’il allait jusqu’à jurer ses grands Dieux n’avoir jamais « TOURNER CASAQUE » ?...

Combien de personnes entêtées ne démordent pas de leur point de vue, veulent toujours avoir raison, refusent de reconnaître la moindre erreur en allant même jusqu’à nier l’évidence !
Combien de fois, à la moindre controverse ou polémique, un borné n’est-il pas prêt, affirme t-il, à «METTRE SA MAIN AU FEU ».

Chiche…

Récemment, on donnait le sens de la vieille expression populaire « Mettre ou dresser la table » qui s’appliquait jadis en l’absence d’un meuble fixe et que l’on retrouve encore pour une utilisation occasionnelle.

Mais encore faut-il ensuite la garnir… 

Si, à l’occasion d’un repas, d’une réception, ayant demandé gentiment à l’un de vos invités de mettre la table, le petit malin vous lance « où j’la mets » ne vous fâchez pas.

Il est probable…

Depuis toujours, la rose fut prisée des dames. Les aèdes, troubadours, trouvères et autres poètes de jadis ou de naguère, ne s’y trompèrent point d’ailleurs, en lui dédiant quelques uns de leurs plus jolis vers.
Qui ne se souvient…

« Certaines actrices n’ont pas eu trop de mal à tenir le haut du pavé, elles n’ont eu qu’à descendre du trottoir ! »
Nous laisserons la paternité de ce persiflage à son auteur Pierre Véber, qui augure bien ce qu’il pense de certaines stars du « show-biz » dans ses « Maximes et Aphorismes d’un directeur de théâtre. Mais cette petite vacherie permet de se pencher sur cette expression née au 17e siècle « Tenir le haut du pavé »…

Qui, de nos jours, peut toujours échapper à cette avalanche de publicités, les réclames comme les appelaient les anciens, fleurissant partout, dans les journaux et magazines, dans les boîtes aux lettres ou sur panonceaux ?
Qui peut jurer ne jamais avoir été abusé par les promesses de candidats à des élections, orales ou reprises dans leur « profession de foi (!) » sur tracts ou tableaux ?
Difficile, comme l’on dit, de ne pas « tomber dans le panneau » !...

« Les hommes naissent bien dans l’égalité, mais ils n’y sauraient demeurer» (Montesquieu, l’Esprit des lois-1748).

Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces !

Si ce dicton plein de sagesse, qui reconnaît la valeur de l’expérience, est le plus souvent avéré, il arrive pourtant que le plus rusé se fasse rouler malgré tout. C’est le cas ainsi lorsqu’à l’occasion d’une tractation, il empoche de la « monnaie de singe ». 
Mais au fait, que vient faire ce primate dans cette expression ? 

Lettre d'infos

Recevez la lettre d'informations du vendredi!

Nom:

Email:

Voir aussi

Proposez votre info

Vous souhaitez nous proposer un contenu à placer dans une des rubriques du site? Soumettez-nous vos informations!

Identification

Joomla ExtensionsBangla MusicDrupal Moduleswordpress pluginsBangla NewspaperDownload Online VideoWeb DevelopmentPhp Programming